Lavande et croissance mammaire

Une plante originaire des montagnes de la Méditerranée, la lavande aujourd’hui est cultivée à travers le monde. Connu pour son parfum délicat et ses effets apaisants, il est un ingrédient commun dans les savons, les produits capillaires et les sachets, et peut également être appliqué à votre corps comme huile essentielle. Des recherches récentes indiquent que l’huile de lavande peut agir comme un phytoestrogène et stimuler la gynécomastie, une condition de croissance anormale du sein, chez les garçons pré-absorbants.

Propriétés de lavande

Le mot lavande provient de la racine latine “lavare”, qui signifie laver ou nettoyer. Selon les ressources de médecine alternative respectées par le Centre médical de l’Université du Maryland, ce mot racine peut se référer à la longue histoire de lavande en tant qu’utilisant à des fins de nettoyage corporelles et spirituelles. En plus de son odeur agréable, la lavande possède également des propriétés antiseptiques et antifongiques. La lavande a été utilisée par d’autres spécialistes de la santé dans le traitement de l’anxiété, de l’insomnie et de la réduction du stress. Les herboristes et les aromathérapeutes ont suggéré l’utilisation de la lavande pour les affections cutanées, comme l’eczéma, l’acné et les infections fongiques, ainsi que le soulagement de la douleur musculaire et de la douleur.

Croissance du sein masculin

La gynécomastie est une condition dans laquelle le tissu mammaire masculin se développe anormalement. Causé par des changements dans l’équilibre des œstrogènes et de la testostérone dans le corps, la gynécomastie peut affecter les hommes tout au long de la vie. Selon la Mayo Clinic, la condition est considérée comme bénigne, mais elle peut induire des troubles mentaux et sociaux. Dans la plupart des cas, la gynécomastie résout elle-même sans intervention médicale. Cependant, les cas persistants peuvent être traités avec certains médicaments ou une intervention chirurgicale pour éliminer l’excès de tissu mammaire.

Croissance du sein et lavande

Une étude publiée en janvier 2007 dans le “New England Journal of Medicine” a révélé que l’utilisation à long terme de produits topiques contenant de l’huile de lavande peut contribuer à la croissance du sein chez les garçons pré-absorbants. La recherche était basée sur les premiers résultats cliniques de la gynécomastie chez les garçons âgés de 4, 7 et 10 qui avaient autrement des niveaux hormonaux normaux. Bien que les chercheurs soutiennent que d’autres recherches sont nécessaires pour bien comprendre comment l’huile de lavande peut contribuer à la croissance des tissus mammaires, les résultats suggèrent que la lavande peut agir comme un phytoestrogène et imiter les effets dans le corps des œstrogènes endogènes. À partir de 2011, il n’y a pas de données indiquant que la lavande peut provoquer une croissance anormale des tissus mammaires chez les femmes.

Phytoestrogènes et santé

Un phytoestrogène est un produit chimique à base de plantes qui apparaît dans le corps comme indiscernable des œstrogènes endogènes ou qui a été produit dans le corps. Les phytoestrogènes peuvent à la fois imiter et bloquer les récepteurs des œstrogènes et de la progestérone. Selon le Dr Elizabeth Smith, spécialiste de la santé du sein et des kystes, des phytoestrogènes existent dans de nombreuses sources alimentaires, y compris certains grains, fruits, graines, haricots, herbes et soja.

L’utilisation de la lavande pour des raisons cosmétiques et à base de plantes pose peu de risques pour votre santé, et les cas de gynécomastie sont rares. Cependant, la lavande peut interagir avec les dépresseurs du système nerveux central. Le Centre médical de l’Université du Maryland conseille aux femmes enceintes et allaitantes d’éviter la lavande.

Mise en garde